الدّخلة تعود لملاعبنا

عام   admintunisia منذ 6 سنوات و 9 شهور 1003





Mesures présidentielles pour un saut qualitatif du sport national

Ils sont venus, ils étaient tous là, présidents de fédérations nationales sportives ou leurs représentants, ligues nationales et régionales, presse écrite, parlée et télévisée. Ils se sont donné rendez-vous à la Maison des Fédérations pour le point de presse de M. Samir Labidi ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Education Physique qui était accompagné des cadres de son Département. Ordre du jour du point de presse : les mesures et décisions présidentielles pour un meilleur encadrement et une meilleure gestion de tout ce qui a trait au sport national toutes disciplines confondues.
Une responsabilité collective : Le ministre a passé en revue et en détail, pendant exactement soixante dix minutes, les principales mesures décidées par le Chef de l’Etat, mesures à mettre en application dans les meilleurs délais. Elles ont touché à la gestion des affaires aussi bien administratives que financières et techniques des fédérations nationales sportives et des associations sportives qui leur sont affiliées. M. Samir Labidi a précisé, en préambule, que le sport est une responsabilité collective et que tous les Tunisiens sont impliqués dans son vécu quotidien.
La batterie de mesures arrêtées est venue à temps pour mettre de l’ordre dans une gestion qui n’a pas répondu jusque là aux efforts déployés par l’Etat pour promouvoir et développer le sport dans le pays. Lesquelles mesures ne vont pas manquer de donner l’élan recherché pour un saut qualitatif.

Du rôle des fédérations nationales sportives
Les fédérations nationales sportives sont concernées en premier lieu par ces changements au niveau des mentalités d’abord puis au niveau de la gestion de leur quotidien comme de celui des associations sportives. Les dites fédérations sont tenues de respecter les contenus de leur statut et de leurs règlements. Elles doivent se doter d’une organisation administrative et financière sans faille, la mise à niveau des règlements est plus qu’une nécessité. S’adressant sûrement aux fédérations des sports collectifs, le ministre les a exhortés à :
- chercher à augmenter le nombre des licenciés dans le but d’élargir la base,
- collaborer étroitement avec l’Agence Nationale Anti Dopage
- inspecter les terrains de jeu avant le coup d’envoi de chaque saison,
- élaborer un calendrier de la saison (championnat et coupe ) tenant compte de nos engagements internationaux tout en faisant en sorte de respecter les dates arrêtées
- charger les ligues de la gestion des compétitions nationales dans la mesure où il appartient à la fédération de s’impliquer totalement dans des problèmes beaucoup plus importants : les équipes nationales toutes catégories confondues, la formation, le recyclage...

Promotion de l’arbitrage
Restons dans le domaine du football pour mettre l’accent sur l’arbitrage. Par la constitution d’une direction fédérale qui aura entre autres missions de former et de recycler les arbitres, de revoir à la hausse les indemnités leur sont allouées. Outre l’interdiction à toute partie de contacter les hommes en noir à des desseins inavoués.
Enfin faire de l’arbitrage une spécialité dans les établissements d’éducation physique et sportive.

Violence et Amicale des présidents de clubs
Ce n’est pas tout dans la mesure où un large éventail de décisions ont été arrêtées concernant ce volet impliquant les fédérations et il nous faut beaucoup plus d’espaces pour les passer en revue.
En fait, le ministre a abordé plusieurs autres sujets à commencer par la violence dans les stades appelant les comités directeurs des associations sportives à bien encadrer leurs supporters et à travers eux leurs comités. Aussi ces derniers seront- ils dorénavant présidés par le vice-président de chaque association. Le rôle desdits comités est de prévenir tout éventuel dérapage et port d’objets susceptibles nuire au public.
Nous avons même compris que la « Dakhla » sera réhabilitée mais sous contrôle du comité directeur de chaque partie. Sans oublier qu’une batterie de sanctions sera arrêtée à l’envers des auteurs de troubles.
Restons au niveau des clubs pour ajouter que deux amicales des présidents de clubs verront le jour, une pour ceux de la ligue 1 et une autre pour ceux de la ligue 2. La présidence de chaque Amicale sera confiée à tour de rôle aux présidents de clubs à l’orée de chaque saison.

Droits et devoirs des internationaux
Les joueurs de nos différentes sélections représentatives seront soumis à un code de conduite. Ils doivent connaître sinon apprendre l’hymne national et le reprendre en chœur à chaque sortie internationale. Ils doivent faire preuve d’une discipline irréprochable sur et en dehors des terrains, en un mot être dignes des couleurs qu’ils portent.
En contre- partie , les fédérations veilleront à un suivi permanent des internationaux y compris nos expatriés à travers des contacts réguliers avec leurs employeurs.

Financement des activités des clubs et infrastructure
D’autres mesures aussi importantes que celles que nous venons de citer ont été arrêtées. Elles concernent notamment le comportement des joueurs, des entraîneurs et quelquefois des responsables par le biais de déclarations qui ne font que jeter doute et suspicion sur notre sport.
Une autre mesure qui viendra mettre un terme aux recrutements « sauvages » de joueurs et d’entraîneurs étrangers. Dorénavant cela se fera après le feu vert des fédérations et des commissions techniques qui seront constituées pour l’étude de chaque dossier. Pas plus que cinq joueurs étrangers pour chaque équipe de ligue 1 et trois pour la ligue 2 et interdiction absolue d’engager des joueurs étrangers dans les autres divisions.
L’infrastructure sportive bénéficiera d’une attention particulière au niveau de sa maintenance grâce à la contribution des fédérations et des municipalités et à travers la formation de techniciens dans le domaine.
Le financement des activités des clubs a été un autre volet abordé par M. Samir Labidi : augmentation progressive des subventions de la Télévision et de du Promosport et incitation des clubs à développer leurs sources de financement, clubs dont les budgets seront soumis à un contrôle strict au même titre que ceux des fédérations.

Une équipe féminine par délégation et sport scolaire
C’est le pari qui sera tenu d’ici 2014 par la création d’une équipe féminine par délégation.
Le sport scolaire et universitaire sera, par ailleurs, relancé sur des bases solides avec une fédération du sport scolaire et une pour sport universitaire. Outre un vibrant appel à la population de s’adonner aux activités sportives.
Source :

إضافه رد جديد
مجموع التعليقات (0)